Thème : « PROMOTION DU SPORT EN EURE-ET-LOIR PAR L'ÉVÈNEMENTIEL »
 
Dates : du 1er Novembre 2018  au 30 Juin 2019 (8 mois)
Horaires de travail : 24 heures par semaine (modulables)
Indemnités légales : 580 euros par mois
Lieu : Chartres
 
Description de la mission

 
Madame, Monsieur, Chère Amie, Cher Ami,
 
 
Alors qu’il s’est mobilisé pour l’obtention des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024, alors qu’il était en droit d’attendre qu’un élan et une impulsion exceptionnels viennent accompagner le succès historique du 13 septembre 2017, le mouvement sportif français dans son ensemble a dû subir de plein fouet la diminution drastique des emplois aidés, ainsi que celle de la part territoriale du CNDS.
 
Le désarroi ainsi créé aurait pu être effacé si les perspectives 2019 s’étaient annoncées plus souriantes. Pour autant, si les travaux sur la gouvernance du sport ont débouché sur un large consensus à l’idée de créer une Agence nationale associant équitablement Etat, collectivités territoriales et mouvement sportif, avec une participation du monde économique, le sport a du mal pour l’instant à être un enjeu pour la France.
Pourtant, nul doute de son apport tant sociétal qu’économique. Sans clubs et sans éducateurs, pas de champions, pas d’Equipe de France mais aussi pas d’éducation, pas de santé par le sport, pas de lien social, pas d’intégration, bref pas de valeurs sociétales que chacun attribue au sport mais qu’il n’est possible de transmettre que s’il existe des clubs et des éducateurs tant bénévoles que professionnels.
La ministre des Sports, Laura Flessel, l'a annoncé officiellement : la première Fête du Sport se tiendra sur trois jours, du 21 au 23 septembre 2018. Sur le modèle de la Fête de la Musique instituée en 1982 l'idée est d'organiser à date fixe des activités en libre accès permettant de réunir la population autour du sport.


Un site a été spécialement créé pour cette nouvelle manifestation et un « Guide méthodologique pour la mise en œuvre locale de la Fête du sport 2018 » a été édité par le Centre national pour le développement du sport (CNDS).

Les projets pourront bénéficier du soutien financier du CNDS, le montant maximum de l'aide ne pouvant dépasser 25 000 euros par projet. Pour cela les dossiers doivent être déposés avant le 20 avril 2018.


Source : www.associationmodeemploi.fr

Quelques jours après le congrès du CNOSF, qui a réuni 82 fédérations dont 34 olympiques (sur 36) et 65 CROS et CDOS, participation illustrative de la mobilisation et des enjeux actuels, le CNOSF a tenu, mardi 4 septembre 2018, une conférence de presse consacrée à la question du financement du sport français.En présence de nombreux présidents de fédérations et de Parlementaires, au nombre desquels, Marie-George Buffet, ancienne ministre des Sports à l'origine notamment de la taxe éponyme qui permet l'expression de la solidarité entre sports amateur et professionnel, Denis Masseglia a affirmé que « Le sport peut et doit se financer».

 

Le Comité Départemental Olympique et Sportif d’Eure-et-Loir (CDOS 28) a remis des cahiers ainsi que des lots à une classe de CM1/CM2 de Lucé jeudi 5 avril 2018.


Initialement, ce projet, dit “projet cahier”, avait pour but de sensibiliser les jeunes aux valeurs de l’olympisme et à l’éco-citoyenneté. Les enfants devaient réaliser un sonnet en y intégrant les différentes valeurs de l’olympisme. Ce sont les élèves de CM1/CM2 appartenant à  l’école Jean Zay de Lucé qui ont remporté ce concours. Nous tenions à les remercier ainsi que leur institutrice Madame Delphine Karl pour leur participation.

Annuaire du sport

Tous les lieux de pratique et toutes les disciplines réunis dans un seul et même outil de recherche !

Annuaire du sport

Basicompta

Réaliser sans ou avec peu de connaissances dans le domaine de la comptabilité, les opérations comptables

Basicompta

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31